ARSTM/ Malgré la crise sanitaire

ARSTM/ Malgré la crise sanitaire

L’institution glane des lauriers

En 33 ans d’existence, l’Académie des sciences et techniques de la mer (ARSTM) s’est imposée dans le continent comme l’école  de formation maritime d’excellence.

Et la fête  de la sortie de sa 31ème  promotion baptisée du nom du Premier ministre, Hamed Bakayoko, représenté par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Diomandé Vagondo fut l’occasion de le rappeler au grand  public.

En effet, que ce soit le ministre de la Sécurité ou son homologue chargé des Affaires maritimes, ils ont tous deux reconnu ce 13 octobre, à la  cérémonie dédiée  à cet évènement, le travail de qualité abattu par le Directeur général, Karim Coulibaly et ses collaborateurs pour faire de l’ARSTM une école de référence en Afrique et dans la sous-région avec l’admission de l’ARSTM comme centre d’excellence de formation maritime de l’Union africaine et comme centre d’excellence en sécurité et santé maritime de la CEDEAO dans le cadre du projet SWAIMS.

Karim Coulibaly et ses collaborateurs n’entendent pas s’arrêter en si bon chemin.C’est pourquoi le manger averti et son équipe ontbataillé pour permettre à l’ARSTM de faire preuve de résilience.

Toute chose qui a permis la continuité des activités avec des cours en ligne respectant ainsi les mesures barrières exigées par la pandémie de covid19.

Malgré cette crise sanitaire qui n’a épargné aucune structure, l’ARSTM a réussi la confirmation de la certification Iso 9001 par le bureau Veritas suite à audit de suivi les 7et 8 octobre.L’équipe dirigeante a pu réaliser la plan stratégique 2020-2025, l’installation du comité stratégique de l’institut de sécurité maritime interrégional, l’équipement en stimulateur de dernière génération et la réhabilitation des équipements pédagogiques et généraux avec l’aide de la coopération japonaise, la construction en cours des infrastructures dédiées à la formation continue et de nouvelles salles de classes et de dortoirs pour accroître la capacité d’accueil etc.

Soucieux de mettre l’ARSTM au centre des enjeux maritimes mondiaux, le colonel Karim Coulibaly des défis notamment l’obtention des bourses d’étude pour le renforcement de capacités des enseignants et  de stages pour les élèves navigants. Un autre défi non des moindres, est l’acquisition d’un navire école pour résorber l’épineuse équation des stages embarqué sans oublier l’obtention de la certification OPITO (certification pour les métiers liés au pétrole).

Il s’agit par ailleurs de finaliser le projet de partenariat avec la Guinée équatoriale pour la formation des cadres de la marine marchande de ce pays mais surtout celui avec l’emploi jeune dont l’objectif est de former 1000 jeunes à divers emplois pour leur insertion socioprofessionnelle. Il faut savoir que depuis sa création il y a 33ans, l’ARSTM a formé plus de 8000 cadres dont le tiers est issu de la sous- région. L’année académique 2019-2020 comptait 579 apprenants en formation initiale dont 238 (toutes filières confondues) de la promotion sortante. 128 étudiants dont 12 à San Pedro à l’Ecole supérieure des transports maritimes (ESTM)  et 105 à l’Ecole supérieure de navigation (ESN).

Assa Diarra Légende photo

Assa Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *