Pose de la 1ère pierre du TC2: L’engagement de Bolloré reconnu

Pose de la 1ère pierre  du TC2: L’engagement de Bolloré reconnu

Le lundi 5octobre 2020, Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire a posé la 1ère pierre du deuxième terminal à conteneurs (Tc2) du port d’Abidjan.

Le Président Ouattara a saisi l’occasion pour reconnaître l’engagement  du Groupe Bolloré concessionnaire du projet à accompagner la Côte d’Ivoire même dans les moments difficiles.         

  « Je salue le Groupe Bolloré qui nous a toujours fait confiance même pendant les moments les plus difficiles en matière d’investissement en Côte d’Ivoire. »

Alassane Ouattara, Président de la République

Bien avant, Hien Sié, Dg du Port autonome d’Abidjan, a présenté l’état des lieux de son institution de 2011 aujourd’hui. le PAA est passe de devenir un hub port en Afrique. Plus de 1000 milliards de Fcfa d’investissement y ont injectés à cet effet .

« Les navires, les plus grands fréquentant la côte ouest africaine, pourront désormais arriver au port d’Abidjan pour être accueillis au 2ème terminal à conteneurs » .

Hien Sié, Dg du PAA.

Ce terminal, d’un coût total de 596 milliards de F CFA, permettra de faire passer la capacité de traitement de conteneurs du port d’Abidjan à 2,5 millions de conteneurs par an. Soit plus du double.

Le ministre des Transports Amadou Koné a pour sa part, promis que bientôt un projet de contournement de la ville d’Abidjan sera présenté au Président. Ce projet inclue un ouvrage important de franchissement du canal de Vridi. Il permettra ainsi de rallier petit Bassam à  Pk 24 sur l’autoroute du Nord en passant par Jacqueville.

Un terminal moderne au service de l’économie.

Pour Philipe Labonne vice-président du Groupe Bolloré, conduisant la délégation du concessionnaire composé du consortium Bolloré Ports & APM Terminals, filiale du Groupe Maersk, ce projet sera un des piliers logistiques de la Côte d’Ivoire et de la sous-région.

262 milliards de FCFA d’investissement sont consentis par le consortium pour la réalisation du nouveau TC2. L’infrastructure s’étendra sur 37.5 hectares. Il sera  doté d’un quai de 1.100 m disposant de 3 postes à quai avec un tirant d’eau de 18 mètres de profondeur.

« Dès la première année de mise en service, le terminal sera équipé de 6 portiques de quai, 13 portiques de parc et 36 tracteurs tous 100% électriques zéro émission carbone »

Philipe Labonne vice-président du Groupe Bolloré

Le futur terminal grâce à cela, respectera les normes environnementales et sociétales les plus modernes. En outre, il pourra accueillir les navires de 15.000 conteneurs contre 3.500 aujourd’hui. Et mobilisera 450 emplois directs locaux, des milliers d’emplois indirects.

.

osouattara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *