48 ans du PASP: La Covid-19, l’un des grands défis relevés

48 ans du PASP: La Covid-19, l’un des grands défis relevés

Parmi les périodes déterminantes des 48 ans du port autonome de San Pedro (PASP), le long épisode à impact économique majeur de la crise sanitaire mondiale liée à la Covid-19, occupe à jamais une place de choix.

L’histoire, du PASP, 48 ans désormais, révèlera que la Covid-19 a été une véritable épreuve. Elle a permis à l’autorité portuaire de mettre en branle de façon pratique toutes les intelligences afin de faire barrage à cette pandémie qui a atteint la Côte d’Ivoire au mois de mars 2020.

La mise en application méticuleuse des mesures gouvernementales de lutte contre la pandémie par les opérateurs portuaires, sous la houlette du D G Hilaire Marcel Lamizana, a donné lieu à  l’accroissement de la productivité le jour, avant le couvre-feu. Aussi à l’obtention de dérogations exceptionnelles pour la sécurisation des opérations de nuit en période de couvre-feu.  Et la mutualisation des moyens en vue de la compétitivité de la chaine logistique terrestre et documentaire.

Une batterie de mesures prises pour aider les acteurs

Par ailleurs, en vue de soutenir et soulager l’ensemble des acteurs de la place portuaire, la Communauté Portuaire de San Pedro (CPSP) a contribué à la mise en œuvre du plan économique, social et humanitaire du Gouvernement. Cela s’est traduit par la prise de mesures exceptionnelles applicables au séjour des navires en attente hors du bassin (rade extérieure) et à toute marchandise en import et export en transit vers les pays de l’hinterland . il s’agit entre autres de l’exonération totale sur la facturation du séjour des navires en rade extérieure (hors du bassin) au – delà de 48 heures, l’exonération totale sur les frais de stationnement prolongé pour les marchandises conteneurisées et non conteneurisées sur le Terminal Polyvalent Commercial et l’exonération totale sur les frais de stationnement prolongé de conteneurs importés au Terminal à Conteneurs (toute nature) destinés au marché local et en transit vers l’hinterland.

La synergie des actions engagées en étroite collaboration avec l’administration de la ville portuaire, a permis au port de San Pedro d’atténuer les effets négatifs de la COVID 19 sur le trafic portuaire. Ainsi au 3eme trimestre de 2020, le Port de San Pedro enregistre 3 511 394 tonnes de marchandises transportées contre 3 703 954 tonnes à la même période en 2019, soit une baisse estimée à 5% en raison de la COVID 19.

Adama Balogoun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *