Afrique de l’Ouest: La Sotra vainqueur du Grand Prix des Transports

Afrique de l’Ouest:  La Sotra vainqueur du Grand Prix des Transports

La 7ème édition du Grand Prix des Transports  de l’Afrique de l’Ouest baptisée ‘’Edition –anniversaire  des dix ans de l’évènement, a vu le sacre de la Sotra sacré super Lauréat.

Cette année la thématique était  : « de la nécessité d’une mobilité urbaine, fluide, confortable et sécurisée en temps de Covid-19,enjeux, stratégies et perspectives’« . La Société de Transport Abidjanais (SOTRA) s’est hissé au sommet des Transports de la sous-région.

C’était en présence de plusieurs convives venus célébrer cette fête de récompense mais aussi de retrouvailles. Conciliabules, joie, sourire, en étaient les maîtres mots. C’est d’ailleurs dans cette ambiance que s’est inscrite l’allocution de Auguste Danoh,  Directeur général du Marché des  Transports ouest-africains (MATAO) par ailleurs président du comité d’organisation (Pco).

Positionnant la cérémonie dans son contexte, Auguste Danoh a clairement expliqué qu’il s’agit de donner aux activités de tous les modes de transports leur lettre de noblesse. La grande famille du transport constitue, selon lui, plus de 70%  des PME. Occasion toute faite pour  lui de défendre le thème de cette édition. Ainsi,  l’orateur a relevé que la non fluidité cause un préjudice annuel de plus de 1 500 milliards FCFA. Le chiffre est alarmant et il importe de trouver des palliatifs au moment où le pays frappe aux portes de l’émergence.

Poursuivant son allocution, le patron du MATAO, dans s’est voulu reconnaissant à l’endroit de tous les partenaires stratégiques de l’évènement, avec un point d’honneur pour Star- auto, le partenaire privilégié de cette édition. «(…) Nous saluons très sincèrement le ministre Amadou Koné pour son implication personnelle, nous renouvelons nos remerciements aux ministres Phillipe Légré et Albert Flindé. Saluons  naturellement Star-auto, concessionnaire agréé par l’Etat pour le renouvellement du parc-auto », a-t-il dit.

Plus d’une vingtaine de prix remis

Pour cette édition, ce sont plusieurs trophées et diplômes d’encouragement qui ont été distribués aux acteurs, en fonction des différents segments du transport.  Et selon Djédjé Gnakalé, président du jury, c’est en fonction des bases de développement, gouvernance de qualité, et bonne organisation en interne ces dix dernières années  que les prix ont été octroyés.

Ainsi,la Sotra a enlevé le super prix. S’illustrant ainsi comme la structure qui a  le plus respecté ces différents critères ces dix dernières années. Par compartiments, au niveau maritime et portuaire, le Paa, Sea Invest et Logiset Global Manutention ont été félicités pour leur dynamisme et leurs efficacités. Au niveau terrestre, UTB s’est illustrée comme la meilleure structure.

Ce qui a pesé en faveur de la SOTRA

Structure agonisante avant l’arrivée aux affaires du Président Ouattara en 2011, la Sotra, s’est métamorphosée pour pleinement jouer sa partition dans le processus de l’émergence. L’offre est spectaculaire avec  un parc auto de 1 300 bus, 850 000 voyageurs par jour, 97 lignes urbaines, express, monbato, 16 gares de régulation, et 4 gares lagunaires, 5 500 agents. La Sotra, c’est aussi une unité industrielle pour la rénovation des organes et la fabrication des bateaux-bus, un Institut Sotra, et Sotra Tourisme. C’est aussi une innovation technologique avec des cartes de bus digitalisées pour la sécurisation des recettes et le confort de la clientèle, etc.

En perspective, c’est une unité d’assemblage  de minibus, des lignes de rabattement vers le métro et une ligne BRT. Tout ceci a pesé dans la balance. Et c’est à juste titre que Méité Bouaké a dédié ce prix à tous les agents de la Sotra. Poussant loin, la Sotra n’est qu’un acteur de la mise en œuvre du plan de développement du président de la République. Nous le faisons sous la responsabilité éclairée du ministre Amadou Koné.

La société pilotée par Méité Bouaké a  réceptionné  le super prix. Et succède ainsi donc à  UTB en 2019, AERIA en 2018 et SOCOTRA en 2017.

Adama Balogoun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *