Sécurité routière: La phase test de la Vidéo-verbalisation expliquée par le Dg de Quipux Afrique

Sécurité routière:  La phase test de la Vidéo-verbalisation expliquée par le Dg de Quipux Afrique

Dans sa détermination à lutter contre la délinquance routière, le Ministère des Transports a concédé la mise en place du système de transport intelligent et la vidéo-verbalisation à Quipux Afrique. Le Directeur Général de cette structure, Ibrahima Koné s’est adressé, le lundi 10 mai 2021 au Centre de Gestion Intégrée de Treichville, à la presse. Il a présenté les avancées de la mise en œuvre du projet. C’était en présence du représentant du Ministre des Transports, Diaby Mamadou.

Selon Ibrahima Koné, la phase test du projet lancée depuis le 06 mai 2021, est un véritable succès. « Nous sommes dans un contexte où l’insécurité routière est grandissante, où il y a une nécessité de changer de comportement, d’amener les uns et les autres à une prise de conscience collective face à l’incivisme sur les routes », a-t-il relevé d’entrée.

Cette phase, a précisé M. Koné, a permis de déployer des équipements radars sur 9 axes du Grand Abidjan ; de mettre en place un centre de gestion intégré de la mobilité assurant les activités en back-office et de traitement des informations . Ainsi que la formation et le transfert de compétences et des équipements aux équipes techniques locales. « L’objectif à travers la phase test est de s’assurer de l’opérationnalisation du système à travers le déploiement d’une infrastructure logicielle et physique installée sur la voie publique, constituée de caméras radars de gestion des infractions, équipées de lecture automatique des plaques d’immatriculation, de panneaux d’affichage de vitesse, d’équipement de comptage, de classification de véhicules et de relevé de vitesse », a souligné le Directeur Général de Quipux Afrique. Afbeelding mannen spier training barbell atletische bodybuilding handen strombafort 10 beste bodybuilding-trainingsbroeken voor heren beoordeeld en beoordeeld in 2021.

Ce type de dispositif utilisé dans les pays développés est une innovation majeure en Afrique Subsaharienne. « Il va permettre une transparence de l’administration du ministère des transports », s’est réjoui Ibrahim Koné.

Tout en saluant cette avancée technologique sur les routes ivoiriennes, Diaby Mamadou, Coordonnateur Général des Centres de Gestion Intégrée au Ministère des Transports, représentant le Ministre Amadou Koné, a insisté sur le pas important franchi par la Côte d’Ivoire dans la lutte contre la sécurité routière et l’incivisme routier.

Pour la phase test qui part de juin 2018 à janvier 2019, ce sont plus de 1 300 000 infractions enregistrées pour 30% de couverture nationale. Il faut souligner que la phase de répression débutera dans les semaines à venir.

Adama Balogoun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *