Le ministre britannique pour l’Afrique au Foreign Office and Commonwealth, James Duddrigde en visite au quai fruitier

Le ministre britannique pour l’Afrique au Foreign Office and Commonwealth, James Duddrigde en visite au quai fruitier

Le ministre britannique pour l’Afrique au Foreign Office and Commonwealth, James Duddrigde a visité le quai fruitier d’Abidjan, le 07 juillet 2021. Sa délégation a sur les lieux été accueillie par le Pdg de Eolis CI,  Delzecchi Lucien. Il avait à ses côtés ele Dgde Eolis CI Jean Marc Yacé, de Jean Marie KaKou-Gervais, président de l’Organisation des Producteurs-exportateurs de Bananes d’Annas et autres fruits de Côte d’Ivoire (OBAMCI).

James Duddrigde a pu s’enquérir du travail qui est fait au sein du terminal en visitant les différents entrepôts, et installations. Cette visite a été ponctuée par une séance de travail. Elle a été l’occasion de rappeler les liens de coopération entre la Côte d’Ivoire et la Grande Bretagne a souligné Delzecchi Lucien.

Et de préciser que des escales de produits fruitiers à destination du port de Portsmouth se font régulièrement. Il a par ailleurs, mis l’accent sur la nécessité de la transformation locale. Eolis CI accompagne en effet la Grande Bretagne, depuis 2 ans, dans le cadre de la transformation de mangue à Korhogo. La compagnie dispose d’entrepôts dans la ville. « Exporter la mangue fraiche c’est bien. Mais des produits finis c’est mieux » a-t-il dit

Un aspect partagé également par Jean Marie KaKou-Gervais. « Nous avons eu une très bonne réunion. Et avons lui avons fait valoir le souci de captation de la valeur ajoutée (…). Nos efforts vont dans ce sens. Et nous espérons d’autres rencontres de manière à développer les rapports avec la Grande Bretagne » a-t-il indiqué.

Jean Marc Yacé, a quant à lui dit ses espoirs d’un accroissement du commerce entre les deux pays.

EOLIS CI exploitant du terminal fruitier est une Agence maritime, membre du groupe Compagnie Fruitière, l’un des leaders mondiaux de la production fruitière. La première Agence EOLIS a été créé en 2007 en Côte d’Ivoire, et a servi de laboratoire pour la création d’autres EOLIS en Afrique. Le terminal fruitier traite en moyenne 250.000 tonnes de fruits par an.

Adama Balogoun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *